Les franchises de restauration halal

C’est un marché qui croît et fait donc de plus en plus parler de lui. Mais, au fait, qu’est ce que le halal ? En arabe, « halal » signifie « licite ». Dans les textes sacrés musulmans, le halal n’a pas de définition rigoureuse. C’est plutôt une définition en négatif, car peuvent être halal ce qui n’est pas interdit comme : le porc, l’alcool, la drogue ou « le sang, la bête morte ou celle sur quoi on a invoqué un autre nom que celui de Dieu » (sourate 5 du Coran). Selon le rituel musulman (la dhabila), les animaux, qui seront ensuite consommés, doivent être égorgé et saignant vivant, la tête vers La Mecque, l’abattage devant être réalisé par un musulman évoquant Allah.

Le marché français
La France compte la plus importante communauté musulmane d’Europe, qui est évidemment la première cible du marché halal même s’il faut rappeler que tout un chacun peut consommer des produits alimentaires halal. Une communauté estimée à 5 millions de personnes et un marché estimé en 2014 à 5.5 milliards d’euros dont 4.5 milliards en dépense alimentaire et 1 milliard en restauration hors domicile ! Dans le détail, cette étude du cabinet Solis nous apprend que halal est plébiscité pour : la viande (86%), les bouillons en cube (43%), les sauces (29%), les plats cuisinés (24%) et les soupes (22%). Une étude toutefois critiquée, certains spécialistes estimant les chiffres gonflés.Toutefois, une étude du cabinet Xerfi en 2011 avançait le chiffre d’un marché à 4 milliards d’euros.

Les franchises de restauration halal en France
Un marché juteux donc et des opportunités de réussite économiques que certains ont parfaitement compris. Un marché encore balbutiant mais dont les perspectives sont réelles et très enthousiasmants, pour ce qui est de la restauration halal. En particulier la restauration rapide qui est l’un des secteurs les plus lucratifs dans le monde de la franchise !
Voici donc les quelques réseaux en franchise de restauration halal :

Le Special : l’entreprise est créée en 1999, à Antony par deux frères. Le concept ? Un quatre en un : pizza, tacos, sandwich et hamburger avec l’idée de s’inspirer de la Belgique et de ses multiples sauces. Résultat ? Le restaurant connaît un joli succès qui décide les deux frères à ouvrir un nouveau restaurant à Genneviliers. C’est en 2017 que la société choisit la franchise comme mode de développement de concept. À l’heure actuelle, le réseau compte 12 implantations sur le territoire hexagonal. L’apport personnel devra être de 50.000€ alors que les droits d’entrée sont fixés à 20.000€. Il n’y a ni redevance de fonctionnement ni redevance publicitaire. Les royalties se montent à 5% du chiffre d’affaires. La surface moyenne devra être de 150m2. L’investissement total sera de 150.000€ minimum alors que le chiffre d’affaires possible après deux ans d’activité pourra se monter entre 400.000€ et 800.000€ selon la taille et le lieu d’implantation.

Mister Chick : Enseigne créée en 2011 et testée pour la première fois à Avignon. Le concept ? De la restauration rapide avec des produits frais,dans un espace optimisé, convivial et agencé, le tout pour un prix raisonnable. En 2017, le groupe décide une développement en interne (succursales) et en externe via la franchise. À ce jour, le réseau compte trois implantations en France.
L’apport personnel devra être de 80.000€ alors que les droits d’entrée sont fixés à 10.000€. L’investissement total tournera autour de 200.000€ alors que le chiffre d’affaires réalisable après deux ans d’activité est en moyenne de 550.000€ (hors taxe). La redevance de fonctionnement est fixée à 900€ alors qu’il n’y a pas de redevance publicitaire. Le contrat n’est pas une franchise à proprement parler mais une licence de marque.

Boum Burger : C’est sans doute l’un des premiers fast-food halal de France. Ouvert en 2007 par M.Boumaza dans la région de Toulouse. Le succès est immédiatement au rendez-vous puisqu’il il ouvre un second fast-food avec drive en 2008 qui lui aussi connaît une réussite extrêmement rapide. Voulant développer son concept à toute la France, en commençant en particulier par les grandes villes (Paris, Bordeaux, Lyon, Montpellier, etc.), le PDG a choisi la franchise comme mode de développement. Actuellement, une seule implantation franchisée a été ouverte mais nulle doute que d’autres suivront très prochainement. L’apport personnel est fixé à 80.000€ alors que les droits d’entrée sont de 20.000€. L’investissement total oscillera entre 160.000€ (sans drive) à 220.000€ (avec drive). Le chiffre d’affaires potentiel après deux ans d’activité pourra être de 800.000€ (sans drive) à 1.200.000€ (avec drive). La redevance de fonctionnement est fixée à 5% du chiffre d’affaires (hors taxe) et la redevance publicitaire à 2% du chiffre d’affaires (toujours hors taxe).

Al Farooj : Célèbre chaîne de restauration originaire du Moyen-Orient, de Dubaï exactement, spécialisée dans les plats cuisinés au poulet, Al Farooj veut maintenant conquérir l’Europe et la France depuis 2010. C’est donc un master franchise qui a été confié par la maison-mère de l’entreprise (Al Islami Foods) à la société Bibars. La volonté du master franchise est d’ouvrir une cinquantaine de restaurant dans les dix ans à venir. L’apport personnel devra être de 50.000€.

Conclusion
Le marché de la restauration halal n’est est qu’à ses prémisses. Ayant choisi le marché très lucratif et tendance de la restauration rapide, les quelques franchisés sur ce créneau commencent leur développement et leu maillage du territoire national. Mais la réussite des premières implantations incitent à un très fort optimisme. Le marché est clairement là, car si l’investissement de départ est important, le chiffre d’affaires potentiel après deux ans est très motivant.