Franchises Bars à Salade

C’est devenu l’une des tendances alimentaires de ces dernières années qu’on pourrait résumer par le slogan suivant : « manger bien manger sain ». Une relation à son alimentation qui s’explique par plusieurs facteurs. D’une part, les campagnes publiques, de plus en plus nombreuses poussant les Français de tout âge à mieux s’alimenter. En cause : l’augmentation de l’obésité dans notre pays. Un problème de santé publique qui croît chaque année ! D’autre part, la France, a à défendre une image de marque mondiale, un marqueur identitaire très fort de notre pays : sa gastronomie. Dans un pays qui est l’un des plus gros consommateurs de « junk-food » (incarnée par les rois de la restauration rapide) au monde, la défense d’un « bien manger » typiquement français (salade, etc.) s’est voulue une réponse à cette « américanisation » de l’alimentation.

L’alimentation, mastodonte de la franchise
Les franchises de salades bars font partie d’un des secteurs les plus importants de la franchise en France. En effet en 2016, ce dernier, celui de la restauration pèse près de 6.1 milliards d’euros de chiffres d’affaires pour 6.600 franchisés au sein de près de 300 réseaux ! Un secteur dont le chiffre d’affaires a crû entre 2015 et 2016 (une hausse de 400 millions d’euros) et dont le nombre de franchisés à augmenter. D’excellents chiffres qui s’expliquent par le temps moyen passé par les Français à cuisiner qui décroît et cela sans discontinuer. Ainsi, toujours plus de citoyens se restaurent à l’extérieur de chez eux. Un secteur en bonne santé donc dans lequel les salades bars essayent depuis peu de se faire une place. Mais au fait, qu’est ce qu’un salad bar ? Comme son nom l’indique, le concept est de proposer au client un produit de base, la salade, qu’il agrémentera selon son désir en viande, légumes et assaisonnements. Ces derniers proposent souvent par ailleurs d’autres produits frais : jus de fruits, smoothies, fruits frais en dessert. Pour l’anecdote, la naissance du premier salade donne lieu à une controverse : certains pensent qu’il était dans le Wisconsin, alors que d’autres objectent que c’était à Springfield, dans l’Illinois, en 1951. Quoiqu’il en soit, cette tendance, qui nous vient donc des États-Unis est arrivée en France depuis quelques temps.

Les principales franchises de bars à salade
Franchise Jour : Créée en mai 2003 à Paris, ce réseau se veut le précurseur de la « healthy food » en France en franchise, vantant notamment sa démarche écologique : utilisation d’emballage recyclable, livraison à vélo, traçabilité des produits utilisés. Au menu ? Salade évidemment, mais aussi sandwichs, plats chauds et jus de fruits frais. Le réseau compte actuellement 14 restaurants en propre à : Paris, Boulogne, Neuilly, Genève et trois franchises à Aix-en-Provence et Marseille. L’apport personnel est fixé à 100.000€ alors que les droits d’entrée sont d’un montant de 50.000€. Comptez 275.000€ d’investissement global. Le chiffre d’affaires réalisable à deux ans est estimé à 600.000€. Le contrat proposé est un contrat de franchise classique.

Eat Salad : Créée elle aussi en 2013 mais à Bordeaux, l’entreprise s’est lancée en franchise deux ans plus tard. Elle compte actuellement 14 établissements dont la très grande majorité sont dans situés dans la capitale girondine ou dans son agglomération (Pessac, Mérignac, etc.), à Toulouse ou à Tours. Sur les quatorze implantions du réseau, douze sont détenus par des franchisés. Le concept ? 6 bases, 36 ingrédients et 6 sauces pour une multitude de possibilités et de choix en fonction des goûts. Pour les aliments, il n’y a ni cuisson, ni extraction (un plus dans le choix d’un emplacement situé en zone n°1 ou 1 bis). L’apport personnel devra être de 100.000€ alors que le montant des droits d’entrée se montera à 30.000€. Comptez 300.000€ d’investissement global. Le chiffre d’affaires réalisable après deux ans d’activité pourra se monter à 700.000€. Le contrat est un contrat de franchise classique.

Green sur mesure : Créée par d’anciens patrons d’un « salad bar », ce réseau qui a vu le jour en 2013 et qui s’est lancé immédiatement en franchise, propose un concept de salades, tartes salées, pâtes chaudes ou froides, sandwichs et soupes. Le réseau compte actuellement 9 implantations. L’apport personnel devra être de 70.000€ alors que le montant des droits d’entrée a été fixé à 20.000€. Comptez 180.000€ d’investissement global et un chiffre d’affaires réalisable après deux ans d’activité autour de 330.000€. Le contrat est un contrat de franchise classique.

Notons enfin deux autres noms de franchises sur ce créneau : Pita Pit et Dubble.

Conclusion
La tendance du « bien manger » s’est installé dans notre pays et prend de l’ampleur. Produits frais, sains, traçabilité plus claire pour une meilleure alimentation. Une mode que les salades bars épousent parfaitement. Un créneau dans le secteur de l’alimentaire relativement récent (2013) mais dont les perspectives semblent intéressantes et donc la marge de bénéfice est très rentable.