Ouvrir une franchise de tacos

Dans les tendances qui pourraient marquer l’année 2018 au sein du secteur de la restauration rapide, la vente de produits différents du classique hamburger, et attachés à une culture culinaire est l’une des plus prometteuses. Ainsi, ce n’est pas un hasard si l’un des développements les plus impressionnants dans ce secteur est un réseau de « bagel », un sandwich venu d’Europe de l’Est.
De même, les tacos pourraient-ils profiter de cette envie, chez les consommateurs, de pouvoir manger rapidement ou un hamburger de très bonne qualité ou un produit autre qu’un hamburger.
Voilà pourquoi nous avons décidé de consacrer un article aux réseaux franchisés de tacos.

Un produit qui a commencé à conquérir le marché tricolore il y a moins de 10 ans ! Comment expliquer ce succès ? D’une part par la nouveauté du produit proposé même si certains dans notre pays le « tacos français » peut ressembler, dans sa composition, à un sandwich « kebab ». La spécificité se fait sur les multiples combinaisons possibles dans la composition d’un vrai taco. Cette possibilité de composer un sandwich à son goût est d’ailleurs l’une des tendances bien repérés par certains acteurs du secteur (Subway par exemple). D’autre part, par la stratégie de communication des réseaux franchisés du secteur. En effet, nouveaux acteurs d’un secteur ultra-concurrentiel, difficile de lutter contre les campagnes de publicité classiques et massives (et donc très coûteuses) des réseaux de fast-food les plus connus (McDonald’s, Quick, Burger, King, KFC, etc.).
Du coup les franchises de tacos ont-elle préféré miser sur les réseaux sociaux : à la fois parce que le coût y est très faible et surtout parce que s’y trouve, connectés en permanence, son cœur de cible : les adolescents et jeunes adultes. Ainsi, O’Tacos compte près de 2.020.000 fans sur Facebook et 120.000 followers sur Instagram !
Les franchisés du secteur
-O’Tacos : Créé en 2007 par Patrick Pelonero, Sauroutou Diara, Sliman et Samba Traoré , ce réseau, franchisé, est celui que beaucoup de consommateurs associe à ce produit. En clair, en terme de notoriété, O’Tacos est l’entreprise n°1 du secteur !
Réseau qui est dans la ville de Grenoble, ce dernier va connaître un développement fulgurant même si ce n’est qu’en 2015 que le réseau de franchise est officiellement mis en place ! Au début de cette année 2018, le réseau compte plus de 140 franchisés pour presque 200 magasins sur le territoire national. L’apport personnel devra être de 60.000€ alors que les droits d’entrée sont fixés à 25.000€. Le contrat de franchise sera d’une durée de 10 ans. L’investissement global tournera autour de 250.000€ hors pas de porte alors que le chiffre d’affaires possible après deux ans d’activité pourra être de 1.650.000€.
-Tacos Avenue : Réseau créé en 2007 sous le nom de Tacos King, ce dernier, après un joli succès à Montpellier change de dénomination en 2014 pour s’appeler Tacos Avenue. Cette même année le réseau en franchise est lancé. Le premier franchisé ouvre un point de vente à Millau. Actuellement le réseau compte un peu moins de vingt points de vente. L’apport personnel devra être de 70.000€ alors que les droits d’entrée sont fixés à 25.000€. L’investissement global est estimé à 200.000€. La durée du contrat sera comprise entre 5 et 7 ans.
-Takos King : Réseau créé en 2014, il est lancé en franchise dès 2015 et compte actuellement vingt points de vente. L’apport personnel devra être de 30.000€ alors que les droits d’entrée sont fixés à 10.000€. L’investissement sera de 95.000€ en moyenne hors pas de porte.

Conclusion
Vous voulez ouvrir une franchise de tacos ? Alors ces trois réseaux, en plein développement et cherchant des franchisés motivés et dynamiques, sont faits pour vous.

2017, l’année de Bagel Corner

En ce début d’année 2018, que pourrait-on souhaiter au réseau Bagel Corner ? Sans doute de vivre une année aussi prolifique que 2017. Car cette enseigne, créée par trois « potes » en 2010 connaît un joli succès commercial, porté par un excellent « buzz ». Et cela, au sein d’un secteur, la restauration rapide, très lucratif mais ultra-concurrentiel. La clé de cette croissance ? Avoir misé sur un produit autre que le hamburger. Anatomie d’une réussite avec un produit encore peu connu du grand public mais que Bagel Corner tend à démocratiser.


Le bagel, qu’est ce que c’est ?

Inventé en Pologne, le bagel (le terme est d’origine yiddish) est pour la première fois mentionné au début du XVIIème siècle comme étant un présent offert aux femmes de la communauté juive de Cracovie qui venaient d’accoucher. C’est un petit pain en forme d’anneau, dont la texture ferme est constitué par du levain naturel. Historiquement, ce petit pain a suivi la communauté juive d’Europe centrale et orientale aux États-Unis où ce dernier est très populaire. Si il est très populaire en Allemagne et dans l’est de l’Europe, le bagel est peu connu en France.

Historique de Bagel Corner
L’idée de lancer un Bagel Corner naît dans la tête de trois copains : Grégory Clément, Michael Cohen, Rachid Ez-Zaidi. Ils ouvrent leur premier point de vente en février 2011 rue de Linné à Paris. Après plusieurs ouvertures parisiennes jusqu’en 2013 sur le toit des Galeries Lafayette ou au siège social de Google France,  Confiant dans son concept, le réseau avait fait appel Starquest Capital pour procéder à une levée de fonds en 2013. L’objectif ? Avoir les moyens d’ouvrir près de 25 restaurants en France. Le premier point de vente franchisé (sous licence de marque) est ouvert à Reims en 2014. En 2015, Bagel Corner est classé à la première place par Capital.fr comme franchise ayant le plus de potentiel. En juillet de cette même année, le réseau ouvre son 10ème restaurant à Paris en juillet pour finir l’année 2015 avec 20 points de vente (dont quinze franchises) ouverts ou en travaux !

2017, année faste
Une année où le développement a continué à un rythme soutenu pour atteindre une trentaine de restaurants ouverts alors que l’année 2018 débute à peine. Mais surtout une année d’innovation avec tout d’abord le choix de proposer dorénavant trois modules de point de vente possibles : 7m2, 20m2 et celui initial entre 40 et 70 m2. Ensuite, le choix d’ouvrir des restaurants dans de nouveaux choix d’implantations : restauration collective, gares et aéroports. Ainsi, pour mettre en pratique cette nouvelle stratégie un point de vente Bagel Corner a ouvert l’année dernière à la gare de Rennes. L’idée ? Élargir les lieux de vente et ne plus viser uniquement les centres commerciaux et les centre-villes. Enfin, la dernière innovation mise en place en 2017 concerne l’architecture des points de vente, l’idée étant de proposer un restaurant plus « tendance ». Résultat ? En 2017, Bagel Corner est élue parmi les sept enseignes en fort développement avec des restaurants à 800.000€ de chiffres d’affaires en moyenne. L’objectif à moyen terme ? Une centaine de restaurants sur le continent européen en 2021.

Devenir franchisé Bagel Corner
Pour devenir franchisé Bagel Corner voici les informations à connaître : les droits d’entrée sont fixés à 15.000€, l’apport personnel à 50.000€, l’investissement global tournera autour de 140.000€, la redevance d’exploitation est fixée à 5%, la redevance publicitaire à 1%, le contrat (en  licence de marque) sera d’une durée de 7 ans.

Conclusion
Bagel Corner est une des nouvelles pépites de la franchise française. Un concept innovant, un vrai succès commercial, un développement rapide mais visiblement raisonné. Tous les ingrédients pour un succès durable.