La restauration rapide haut de gamme

La restauration rapide ? L’un des secteurs les plus florissants de la franchise française (et même dans le monde). Dominé par des réseaux à la notoriété mondiale (sans doute parmi les marques les plus connues sur le globe), la restauration rapide est devenue, depuis plusieurs années, l’un des secteurs les plus concurrentiels dans l’Hexagone. Un marché qui tient du paradoxe : la France est réputée pour son amour de la gastronomie et, paradoxalement, l’un des marchés les plus importants de la « junk food » au niveau mondial. Néanmoins, une montée en gamme très net du marché est en cours depuis plusieurs mois. Une manière pour certains réseaux de se démarquer.

Le marché de la restauration rapide haut de gamme

En 2017, le chiffre d’affaires des réseaux franchisés dans la restauration rapide a été de 4.7 milliards d’euros, ce qui le met à la troisième place en terme de CA derrière l’alimentaire et l’équipement de la maison. Les réseaux de ce secteur représentent 11.03% de tous les réseaux franchisés dans notre pays.
Plus globalement, et selon des chiffres datant de fin août 2018, le fast-food est un marché qui pèse près de 54 milliards d’euros en France… dorénavant plus que la restauration de table (34 milliards d’euros). Un secteur qui compte actuellement 32.000 points de vente sur le territoire national employant 180.000 salariés. Sur ces 32.000, 6.000 sont des points de vente de « burgers » et 2.100 font partie d’une chaîne. Qu’est ce qui explique ce développement phénoménal ? Une concurrence plus forte entre entreprises et, surtout, une segmentation de plus en plus grande. En outre, la croissance des entreprises de livraison à domicile tend aussi à expliquer ce succès.
Parmi les tendances du moment, une montée en gamme de la restauration rapide. Sa genèse ? L’envie, pour certains entrepreneurs, d’allier « fast-food » et qualité des produits pour faire honneur à la réputation du « bien manger » en France.

Les principales franchises de restauration rapide haut de gamme

Lina’s Paris : Enseigne créée en 1989, ce réseau s’est dès le départ positionné sur le haut de gamme des sandwiches, salades, desserts, etc. Tous les produits sont frais et artisanaux. L’apport personnel devra être de 100.000€ alors que les droits d’entrée sont fixés à 35.000€. La redevance publicitaire sera de 2% du chiffre d’affaires (hors taxes) et les royalties de 5% du chiffre d’affaires (hors taxes).

BioBurger : Première chaîne franchisée à se lancer sur le segment du burger 100% bio. Elle a été lancée en 2016. L’apport personnel devra être de 150.000€ alors que les droits d’entrée sont fixés à 20.000€. L’investissement global est estimé à, en moyenne, 300.000€.

FiveBurger : Réseau créé en 2014 et se plaçant sur le segment du burger « premium ». L’apport personnel devra être de 30.000€ alors que les droits d’entrée sont fixés à 15.000€. L’investissement global (hors pas de porte) est estimé à 150.000€. La redevance publicitaire sera de 1% du chiffre d’affaires alors que les royalties sont fixées à 6% du chiffre d’affaires.

D’autres noms de réseau ? Beauty Burger, My Bagel, Ankka, Green sur mesure, Basilic & Co, Borea, etc.

Conclusion
Le haut de gamme dans la restauration rapide est LA tendance du moment. Selon certains spécialistes du secteur, il s’agit bien plus qu’un effet de mode car l’envie chez les consommateurs de se nourrir de manière de plus en plus saine, même si c’est un burger ou un sandwich, est une tendance lourde de la consommation en France.